25 September 2015

L’email marketing en 2015




L’email : indétrônable & incontournable
Lorsque Facebook a lancé ses premières publicités en 2012, tout le monde y a vu la fin de l’email marketing. Cependant cette forme de publicité a gagné en popularité auprès des clients internautes ces dernières années.

Avec 2,6 milliards d’utilisateurs, l’email est toujours un moyen d’échange incontournable en 2015. Les services marketing l’ont bien compris puisque l’email est aujourd’hui l’un des principaux outils de fidélisation de clientèle, juste après le sms. Économique, il permet de relancer ses clients de manière efficace, puisque 65% des répondants effectuent des achats suite à la réception d’un email commercial.
L’email marketing : Un outil à double tranchant
Les internautes déclarent recevoir trop de mails. Or, les spams représentent entre 55 et 95% du trafic total. Ces dernières années, les annonceurs ont donc dû faire évoluer leurs offres et miser sur des emails moins nombreux mais de qualité, et de plus en plus personnalisés. Un changement de stratégie encouragé par les utilisateurs de messagerie web, puisque 35,9% d’entre eux déclarent que la pertinence des emails a augmenté depuis un an.

L’appui des outils de mobilité

Les smartphones et tablettes sont utilisés pour consulter les emails par 60% des interrogés. Le mode de consultation des emails a ainsi changé, comme le montre le graphique ci-dessous : les lecteurs peuvent désormais ouvrir leurs messages n’importe où. Ils sont ainsi plus enclins à lire tous leurs emails, plutôt que de les trier en masse sans même les consulter.

L’utilisation des supports mobiles est donc très favorable aux emails marketing puisqu’il est alors plus facile et rapide d’ouvrir ses mails au fur et à mesure. Il est donc primordial pour les équipes marketing de penser mobile friendly, en concevant par exemple des contenus d’offres responsive design.
Les techniques évoluent afin de cibler le lecteur personnellement, et les résultats sont probants. L’utilisation de l’email en e-marketing n’est pas prête de s’arrêter !

By A. Leandri

No comments:

Post a Comment